Régularisation

La question de la régularisation est un enjeu majeur pour le jeune mineur et majeur non accompagné. Elle légitime sa présence sur le territoire français. Elle lui ouvre l’accès aux dispositifs de droits communs autorisant ainsi la mise en place du projet de vie du jeune. Ainsi, l’accompagnement à la demande d’un titre du séjour occupe-t-il une grande part dans notre travail. La demande de régularisation nécessite de solides connaissances juridiques que les professionnels de nos services entretiennent à travers des formations régulières dispensées par le GISTI et France Terre d’Asile et aussi à travers une expérience aujourd’hui de plus de 15 ans.
Nous accompagnons également les jeunes gens dans leur demande d’asile. Cette demande déposée auprès de l’office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA) nécessite un récit de vie étayé et l’apport de preuves (articles de presse, témoignages, attestations médicales…), avoir à raconter un parcours jalonné par des épreuves de vie et de mort ravive la souffrance et les traumatismes causés par ces événements.
Nous travaillons dans ces moments avec nos partenaires (associations spécialisées sur le droit d’asile, juristes, administrateur Ad’hoc dans le cas de la minorité de l’adolescent, psychiatres et psychologues…) afin de soutenir le jeune homme ou la jeune femme de la façon la plus adaptée.
Nous nous attachons à développer des stratégies adaptées au regard de la législation en vigueur.
Dans le cas ou la préfecture refuserait l’octroi d’un titre de séjour, nous travaillons avec des avocats mandatés par l’ASE ou pas afin d’engager une procédure juridique dans le but de défendre les droits du jeune mineur ou majeur non accompagné.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑